Publié sur Laisser un commentaire

Le pouvoir du « nous » 💪

Aujourd’hui, je vous parle de façon un peu plus personnelle. Je vois beaucoup de désengagement et de critique non constructive passer sur mon fil Facebook, et ça me dérange 😒. Je vois ça passer à propos d’une très large variété de sujets. Des commentaires du genre « le gouvernement/tel élu est pourri et ne fait rien d’utile », « telle chose ne devrait pas exister, être faite », « les grandes entreprises sont responsables de ceci ou cela », « on ne peut rien y faire »â€¦ Beaucoup de négativisme ⛔️ et de critiques, sans aucune piste de solution, ou d’action concrète. Comme si simplement se plaindre allait changer quelque chose… 🙄

J’ai l’impression que les gens oublient que « le gouvernement », ce n’est pas un étranger, c’est nous tous, en autant que nous fassions chacun notre part en participant et en allant voter ✅, au minimum. Que si certaines politiques ne plaisent pas à la majorité, les élus ne resteront pas au pouvoir bien longtemps. ⏰ Ils ont donc intérêt à nous représenter. Les décisions prises ne sont peut-être pas toujours ce que nous et notre petit nombril voudrions, mais du moins ce que la majorité de la population demande. On a la chance de vivre dans un pays démocratique où la liberté d’expression est un droit reconnu. 🙏 Mais beaucoup utilisent ce privilège à mauvais escient, à des fins strictement personnelles, et non pas pour le bien commun.

J’ai hâte qu’on enseigne à nos enfants 🏫 (et à plusieurs adultes, tant qu’à faire!) qu’ils ont non seulement des droits, mais aussi des responsabilités face à leur présent et leur avenir, qu’ils ne doivent pas simplement compter sur les autres ou un « gouvernement-parent » pour être heureux, en santé, atteindre leurs objectifs personnels et financiers. Que nous avons tous le pouvoir de changer les choses. 💪 Selon notre niveau d’implication, ça peut être aussi simple que de prendre action dans son quotidien, ou aller aussi loin que de militer activement pour des changements, avec toute une gamme d’implication entre ces 2 extrêmes. Toutes ces façons sont valides. La seule mauvaise réponse est d’attendre que « quelqu’un » règle les problèmes. 🙄

Ça s’applique aussi aux changements climatiques et à la pollution. Est-ce que c’est vraiment nécessaire d’attendre que « le gouvernement » mette des règles strictes 🚷🚯🚳🚱🔞📵🚭 sur tout, bannisse tel ou tel produit ou type d’emballage⁉️Ou pouvons-nous faire de nous-mêmes des changements, et en exiger des grandes entreprises, en usant de notre pouvoir de consommateur? 💲 Une personne n’a pas forcément un gros impact, mais à plusieurs, oui. On peut faire changer les choses. Un geste à la fois. Une personne à la fois. Jusqu’à ce que nous soyons suffisamment nombreux pour avoir un impact. 🌎

Arrêtons donc de nous entre-critiquer, de rejeter la faute sur les autres 👈👉👆👇, et commençons à agir dans le sens du bien commun plutôt que les uns contre les autres. 1️⃣ geste à la fois. Tous ensemble!

Répondre